DISCUSSIONS LIBRE

Vous en avez pas marre d'être obligé de vous inscrie a chaque fois que vous voulez aller discuter sur un forum on est libre ou pas ? chez discussions libre vous vous inscrivez si vous le voulez vous pouvez discuter sans qu'on vous oblige de vous inscrire
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
venez nous demandé de mettre votre pub ici

Partagez | 
 

 Concernant la crise ...

Aller en bas 
AuteurMessage
Armen



Messages : 6
Points : 10
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Concernant la crise ...   Dim 10 Avr - 18:52

Salut, concernant la crise, j'ai trouvé ce texte sur Internet et je le trouve pas mal ....


LA SEULE VRAIE CRISE la crise de l'homme ...



Quiconque ayant tant soit peu observé le monde depuis 1975 s'attendait à ce qu'une économie fondée sur l'endettement - et, ce qui est pire, l'endettement en chaîne: la re-re-créance des re-créances des créances - ne se change en commerce de vent. Il faut ou il faudrait tôt ou tard redonner à toute chose son vrai prix, différent de celui écrit dans les comptes et sur les étiquettes, et rendre les emprunts (1.200 milliards d'euros pour le seul gouvernement français). Cette nécessaire rationalisation ne pourra ou ne pourrait que coûter très cher à tout le monde, mais la situation n'est pas si grave, puisqu'on a trouvé dans le monde, en l'espace d'un mois, 4.000 milliards d'euros pour sauver les banques alors qu'on n'en a à peine trouvé, en dix ans, 20 milliards pour sauver les affamés.
De toute façon, nul n'a plus d'intérêt au désastre des banques qu'il n'a intérêt à la disparition du boulanger et du garagiste du quartier qui tomberaient en faillite par mauvaise gestion. Nous avons besoin de ces professions même fautives, comme elles ont besoin de nous pour survivre. Chaque fois que l'un de nous a acheté une machine à laver, une voiture, un appartement à crédit, il s'est fait complice du système bancaire autant que s'en est fait complice l'état en empruntant 1.200 milliards d'euros. La question, on le voit, est existentielle et énorme, mais la vraie crise existentielle est humaine.

Économiquement le pire est à venir, mais nous n'en mourrons pas.
La vraie crise économique viendra, incroyablement cruelle et aberrante, quand l'écorce mangera son propre arbre, quand les coqs tueront les poules pour leur prendre la pauvre mousse qui leur restera et quand, de ce fait, l'homme regardera en face la vérité, que symbolise le faucon (Rév d'Arès xvi/15)*. Non seulement la parole du Créateur l'annonce, mais ça tombe sous le sens.
Soyons donc sereins et forts dans la vie spirituelle, parce que la vie matérielle nous réserve d'amères surprises, comme déjà nous y préparait Jésus voilà 2.000 ans: La vie (La Révélation d'Arès dit l'ha, xxxix/5-11)* d'un homme n'est jamais assurée par ses biens matériels (Luc 12/15).

Mais l'homme peut mourir de la crise spirituelle.
Avant que Jésus ne m'apparaisse et ne me parle, en 1974, je croyais que l'homme était irrémédiablement mauvais, voué à la damnation éternelle et ne pouvait être sauvé que par la sainte miséricorde que la religion prétend lui assurer en échange de sa fidélité aux credos, aux lois religieuses et, dans certaines églises, aux sacrements.
Depuis 1974, chaque jour, La Révélation d'Arès me crie tout le contraire, et j'enseigne à des hommes tout le contraire, à savoir que l'humain, croyant ou non, peut se sauver, vaincre le mal, retrouver le bonheur, mais seulement par lui-même et en pratiquant en toute circonstance l'amour, le pardon, la paix, la liberté et l'intelligence spirituelles, que La Révélation d'Arès englobe sous le terme actif de pénitence. La pénitence qui n'est ni tristesse ni austérité, mais joie et fête (Rév d'Arès 30/11). Malheureusement l'humanité n'évolue pas dans ce sens. D'où la nécessité de notre mission.

C'est cela que j'enseigne depuis 1974 (dit michel potay)

L'action de la pénitence et de la moisson des pénitents a commencé il y a vingt-cinq ans, c'est très bien, mais il faut aussi développer les actions publiques incitatrices concrètes.

Il y a des raisons, La Révélation d'Arès le démontre, d'être pessimiste sur l'avenir, mais il y a des limites au pessimisme.
Ce monde majoritairement rationaliste, qui de ce fait devrait être "réaliste", je m'étonne de le voir plus pessimiste que nous. Regardez les écologistes! Ne voient-ils pas que, déjà au temps où les dinosaures régnaient en maîtres, il y avait des raisons d'être écologiste et pessimiste pour l'avenir de la planète? Pourtant la planète, home de l'homme, créature privilégiée du Créateur, est toujours là et demeurera malgré les nouveaux dinosaures que sont le dioxyde de carbone, les insecticides et le réchauffement climatique. L'absence de foi et d'espérance rétrécit la raison. La Révélation d'Arès ne s'inquiète ni de la disparition des éléphants et des gorilles ni du manque de pommes de terre écologiques, mais elle s'inquiète de la disparition de la bonté et de l'amour. C'est l'amour qu'il faut sauver!

Il nous faut innover en action.
Nous devons inspirer à l'homme des actions, qu'il ait envie d'essayer, de reproduire à notre suite, et qui puissent, ce faisant, le convaincre que l'avenir et même le bonheur et la réussite terrestres sont dans le bien. Nous devons démontrer à l'homme que la foi et l'espérance donnent force et lucidité, que l'amour, le pardon, la paix, la liberté et l'intelligence spirituelles sont les composants de la vertu, seule dynamique lucide d'une vie réussie... et d'un monde changé (Rév d'Arès 28/7).

Le monde reçoit mal le message de La Révélation d'Arès, quand il n'est fait que de mots. C'est parce que, comme disait le savant Jean Rostand, "la vérité a forcément un goût de vengeance." Les mots crus de la vérité font reculer beaucoup, sauf quelques hommes d'exception, les rares qui voient au-delà des mots. Or, le petit reste que le Père nous envoie rassembler (Rév d'Arès 24/1) n'est pas fait d'hommes d'exception, mais de pauvres types comme vous et moi. C'est si le mot "vengeance" qu'utilisait Rostand perd le sens de représailles - de vengeance sans fin (27/9) - et prend le sens de démenti démontré, prouvé, bref, d'action et de fait conduisant au bien et au bonheur, que notre message passe.
Être compris du monde devrait être de plus en plus facile, parce qu'il y a de moins en moins de blocs opposés. La société devient un patchwork. C'est une grande espérance.

Armen



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armen



Messages : 6
Points : 10
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Concernant la crise ...   Dim 10 Avr - 18:56

Citation :
Quiconque ayant tant soit peu observé le monde depuis 1975 s'attendait à ce qu'une économie fondée sur l'endettement - et, ce qui est pire, l'endettement en chaîne: la re-re-créance des re-créances des créances - ne se change en commerce de vent. Il faut ou il faudrait tôt ou tard redonner à toute chose son vrai prix, différent de celui écrit dans les comptes et sur les étiquettes, et rendre les emprunts (1.200 milliards d'euros pour le seul gouvernement français). Cette nécessaire rationalisation ne pourra ou ne pourrait que coûter très cher à tout le monde, mais la situation n'est pas si grave, puisqu'on a trouvé dans le monde, en l'espace d'un mois, 4.000 milliards d'euros pour sauver les banques alors qu'on n'en a à peine trouvé, en dix ans, 20 milliards pour sauver les affamés.
De toute façon, nul n'a plus d'intérêt au désastre des banques qu'il n'a intérêt à la disparition du boulanger et du garagiste du quartier qui tomberaient en faillite par mauvaise gestion. Nous avons besoin de ces professions même fautives, comme elles ont besoin de nous pour survivre. Chaque fois que l'un de nous a acheté une machine à laver, une voiture, un appartement à crédit, il s'est fait complice du système bancaire autant que s'en est fait complice l'état en empruntant 1.200 milliards d'euros. La question, on le voit, est existentielle et énorme, mais la vraie crise existentielle est humaine.

Économiquement le pire est à venir, mais nous n'en mourrons pas.
La vraie crise économique viendra, incroyablement cruelle et aberrante, quand l'écorce mangera son propre arbre, quand les coqs tueront les poules pour leur prendre la pauvre mousse qui leur restera et quand, de ce fait, l'homme regardera en face la vérité

Ce texte date d'il y a 3 ans et tout se confirme de + en +.Qu'en pensez vous ?

Armen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CARINE
Admin
Admin


Messages : 249
Points : 489
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/01/2011
Age : 74

MessageSujet: Re: Concernant la crise ...   Mar 12 Avr - 16:51

le problème on veut gagné toujours plus
donc on fait augmenté la vie
dans le temps on rallait car on travaillait à la main on nous a donné des machines résultat le chomage c'est le moderne oui mai c'est la misère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discussions-libre.1fr1.net
WAA
Invité



MessageSujet: La révélation d'Arès est une secte....   Sam 30 Avr - 7:23

...classée dangereuse par la commission parlementaire de 1996 et citée de nouveau en 2005 par la Miviludes.
Voir dans un moteur de recherche en tapant "secte de la révélation d'Arès" pour en savoir plus.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
CARINE
Admin
Admin


Messages : 249
Points : 489
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/01/2011
Age : 74

MessageSujet: Re: Concernant la crise ...   Sam 30 Avr - 14:36

oui c'est peut être classée dangereuse mais on en ouvre toujours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discussions-libre.1fr1.net
Ryan
Invité



MessageSujet: Rien d'anormal Carine   Lun 5 Sep - 21:09

Ces escrocs de gourous vivent grassement grâce à leurs disciples. Celui de la révélation d'Arès comme les autres. Il n'y a aucune raison que l'escroquerie s'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
CARINE
Admin
Admin


Messages : 249
Points : 489
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/01/2011
Age : 74

MessageSujet: Re: Concernant la crise ...   Mar 6 Sep - 17:09

comment faire pour arrété cela quand des politicien en vive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://discussions-libre.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Concernant la crise ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Concernant la crise ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers une inéluctable crise?
» dept43, Vaurien 13, comtois, parti trop tot d'une crise cardiaque
» Crise identitaire...
» "Crise de consciense" par Kool Shen
» crise de socquettes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DISCUSSIONS LIBRE :: Politique-
Sauter vers: